LE 28 JUIN 2021

Début du projet: Remise en état des systèmes d’approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées des villages de Myrza-Ake, Don-Bulak, Kurshab et dans les villes de Kerben et d’Isfana au Kirghizistan

Lieu du projet: Kirghizistan; Osh, Jalal-Abad et Région de Batken
Clients: Agence de gestion de l’approvisionnement en eau et de collecte des eaux usées de la région d’Uzgen, Entreprise municipale Kerben Suukanal et Entreprise municipale Isfana Taza Suu
Origine du financement: Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD)

En 2019, la BERD a conclu des prêts avec le gouvernement kirghize au profit des grands villages de Myrza-Ake, Kurshab et Don-Bulak, ainsi que des villes d’Isfana et de Kerben pour réhabiliter et étendre les infrastructures d’approvisionnement en eau et d’assainissement. HYDROPHIL a été engagé pour préparer la conception technique, aider aux processus d’appel d’offres et à la sélection des entreprises de construction. HYDROPHIL supervisera également les travaux de construction et mettra en œuvre le Plan d’Action Environnemental et Social.

L’investissement se concentrera principalement sur le remplacement des réseaux principaux d’approvisionnement en eau, la modernisation des compteurs domestiques et l’équipement opérationnel et d’entretien. Les investissements amélioreront considérablement l’accès à l’eau potable, diminueront les pertes d’eau, renforceront la résilience au changement climatique et optimiseront les coûts d’exploitation des entreprises.

Source de l’image: O. Gurli & M. Edthofer

Notre équipe d’ingénieurs a donné le coup d´envoi de ces trois projets avec des visites des cinq sites du 31 mai au 11 juin 2021. Ils ont passé trois jours sur chaque site de projet et ont discuté des défis de planification avec tous les décideurs. Dans les grands villages de Myrza-Ake, Kurshab et Don-Bulak, nos ingénieurs ont soutenu les compagnies locales des eaux (Vodokanal) lors d’audiences publiques, où toutes les mesures ont été expliquées à la population et les questions ont été répondues.

Martin Edthofer, chef de projet HYDROPHIL pour les trois contrats, résume ainsi la situation: “Le défi dans les trois sites est de traduire le contenu des études de faisabilité, qui ont été préparées il y a plusieurs années, en exigences concrètes de planification. Beaucoup de choses ont changé entre-temps, qui doivent maintenant être prises en considération tout en respectant les délais”.

Andreas Stoisits dirige les équipes d’experts pour les trois projets, s’appuyant sur ses années d’expérience avec des projets similaires dans le domaine de l’eau dans le sud du Kirghizistan. Il nous confie: “Il est important que nous travaillions en étroite collaboration avec mes collègues kirghizes et le personnel de Vodokanal pour identifier rapidement, en quelques semaines, les infrastructures critiques, par exemple les rues où les canalisations désaffectées doivent être remplacées ou quels sont les réseaux d’approvisionnement à étendre pour améliorer la couverture en eau. Nous ne devons pas perdre de temps puisque les travaux devraient commencer dans un an environ.”

Notre équipe d’ingénieurs kirghizes et autrichiens, d’experts sociaux et environnementaux s’est rendue sur tous les sites du projet en voiture, couvrant environ 2 500 km. “ Le voyage en voiture a parfois été épuisant, mais aussi merveilleux puisque, en tant qu´expert sur le projet, j’ai la chance de connaître personnellement le pays, sa population locale et ses décideurs. Cela me motive quand je sais pour qui exactement les calculs techniques et les aménagements sont faits. Nous faisons cela pour apporter une contribution directe à une vie meilleure pour les populations bénéficiaires”, a déclaré Olga Gurli.